Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.k.Sromancier.overblog.com

Un espace pour m'évader à travers mes textes et mes poemes!!!

BAISER MAGIQUE (chapitre 3)

Publié le 4 Janvier 2015 par Jeusch Kyky Salomon in extrait

b magique
b magique

Le mercredi de la semaine succédant ce fameux lundi ou je m’étais comporté tel un véritable idiot, j’en suis pas vraiment très fier, c’est contrairement à ma personnalité mais je dois avouer qu’elle m’a poussé au bout, cela ne justifie pas certes ce comportement horrible, comme on dit ‘’ce qui est fait est fait’’ je participais a un atelier de travail axé sur d’intégration des personnes en situation de handicap il y avait plusieurs secteurs présents à cet évènement dont des journalistes. Au moment de la diffusion du reportage elle n’était pas dans le salon, ces genres de femmes ne s’intéressent pas à ce genre d’actualité, leurs types à elles c’est du style people, flashions, shopping etc. Elle passait par là à la minute ou la journaliste annonçait mon nom, ayant entendu cela elle s’est arrêtée pour suivre l’interview :
- La journaliste : bonsoir Mr St Fleur, je vois que vous avez pris part à cette initiative.
- Bonsoir, c’est un honneur et toujours un plaisir pour moi de participer à ce genre de rassemblement et d’apporter mon aide dans la mesure du possible.
- Journaliste : vous avez discuté de quoi exactement aujourd’hui ?
- Nous avons discuté de la conjoncture actuelle dans la quelle vit les personnes en situation de handicap et de voir comment arriver à mettre sur pied un plan d’action vraiment efficace afin de mieux nous adapter à eux dans la société
- Journaliste : est-ce que tous les secteurs sont sortis satisfait de ce qui ont-été débattu !
- Je crois que oui. Pour ma part ça a été un bon début d’un long processus d’acheminement car le plus important c’est de passer de la parole à l’acte et on est encore au stade de la parole.
- Journaliste : vous parlez de personne en situation de handicap alors que tout le monde parle de personne handicapée
- C’est une question intelligente, le plus grand problème de notre société c’est un problème de mentalité. Qu’est-ce qui fait qu’une personne soit handicapée ? par ce qu’elle ne peut pas se déplacer, voir ou entendre mais que faites-vous des inadaptés sociaux, ceux qui se croient supérieur aux autres, ceux qui prennent un malin plaisir à rabaisser les autres et j’en passe, que sont-ils eux ? des personnes normales d’après vous.
- Journaliste : tout à l’heure vous dite que vous essayez d’établir un plan afin de mieux nous adapter à eux et non de mieux les intégrer.
- C’est vrai qu’en ce moment tout le monde parle de l’intégration des personnes en situation de handicap ; ce mot intégration ça veut dire quoi ? Je me suis demandé comment peut-on intégrer quelqu’un qui est né et grandi dans une société et que à la suite d’un accident devient en situation de handicap peut-elle être intégrer dans cette même société, c’est absurde non !
- journaliste : si je peux me permettre j’aimerais vous poser quelques petites questions personnelles en tant que G K S bien sûr ( G K S est mon nom de plume puisque mon vrai nom est Franky st fleur, je voulais un pseudonyme qui reflète un peu mon nom à l’origine d’où Giscard kyky St Fleur ( G K S )
- allez-y puisqu’on est là
- Journaliste : vous n’êtes pas très connu ici en tant que écrivain ou en tant que slameur alors que dans d’autre pays notamment en Allemagne où vous avez vécu ces dernières années rappelons le, vous êtes une star, ça ne vous fait rien ?
- non pas du tout, mais je ne crois pas que je sois tout a fait dans l’ombre comme vous le dites, parce que après vous je pense qu’il y a d’autres personnes qui sachent ce que je représente car bon nombre d’haïtiens ont voté pour moi l’or de ma nomination et je crois que ça aussi m’a permis de gagner le prix.
- journaliste : est-ce que vous pensez à un moyen de vous faire connaitre ou apprécier par le grand public haïtien.
- je préfère laisser cette partie au promoteur, parce que moi je fais déjà mon boulot, chacun à son boulot vous savez, c’est comme ça.
- journaliste : Est-ce que vous avez un manager ou une personne au cas où quelqu’un voulais vous invitez a un spectacle.
- non je n’ai pas de manager, vous savez je n’aime pas que quelqu’un me dicte comment mener ma vie ni comment planifier mon agenda, mais en cas de besoin on peut toujours contacter ‘’ Pharel ‘’
- journaliste : merci de m’avoir accordé une partie de votre temps et d’avoir répondu a toutes mes questions.
- c’est à moi de vous remercier de m’avoir laissé votre micro
Elle a regardé l’interview dans son intégralité et après elle est restée sidérer sur son fauteuil. Elle était en train de se rendre compte de qui j’étais vraiment de réaliser l’énormité de la boulette qu’elle avait commise. A peine retourner son père remarquait qu’elle était mal à l’aise et lui demande…

Commenter cet article